Débuter la permaculture

Débuter la permaculture

Les débuts en permaculture

Après avoir observé votre terrain et fait toutes les choses mentionnées dans l’article “6 conseils pour commencer la permaculture” vous pouvez commencer à réellement agir. La permaculture vous demande d’utiliser la nature avec vous, n’aller donc pas tout arracher vos arbres et arbustes pour faire de la place mais utilisez les pour en faire une force.

Garder vos arbres ou planter en

Les arbres sont en tout point des éléments essentiels pour la nature mais aussi pour votre jardin en permacultre. Les abattre si ces derniers n’apporte pas de risques pour votre habitation ou d’autres problèmes n’est pas une bonne idée. En effet, les arbres sont d’une part des grands aspirateurs à CO². Je suis moi-même propriétaire d’un arbre dans une forêt anciennement déforestée. Le but de cet achat était de participer à la reforestation mais également à contribuer à la réduction du CO² par de nouveaux moyens collaboratif. Les arbres sont donc utile pour la santé de tous. 

Dans le cadre de la permaculture, les arbres sont aussi de très grands amis des jardiniers. Leurs racines, tout d’abord, permettent de stabiliser les sols en allant chercher au plus profond des sols les nutriments nécessaires pour vos autres plantes. De plus, les feuilles qui tombent en suivant le cycle des saisons offre à vos plantes de nombreux nutriments lorsqu’elles se décomposent. Si vous souhaitez utiliser ces feuilles pour votre compost vous pouvez très le bien faire aussi. Enfin, les arbres abritent des oiseaux et des insectes qui viendront accompagner les cycles permettant le bon fonctionnement de votre potager en permaculture.

Faites vous des haies coupe-vent

Si votre jardin le vous permet, n’hésitez pas à planter des haies fruitières par exemple pour couper le vent. En effet, le vent peut vite devenir un problème bien qu’il ait aussi une utilité. Il faut noter que lors des jours de grands vent, ce dernier peut assécher la terre et vous obliger à arroser plus souvent vos plantes. Enfin, même si cela est plus rare, les grands vents peuvent aussi casser certains de vos plants les plus fragile.

Une haie, surtout fruitères vous permettra d’améliorer votre recherche d’autosuffisance et de bons produits. Avec les haies fruitières faciles d’entretien vous protéger vos plantes et produisez de nombreux fruits.

Quelques haies que vous pouvez planter :

 Cerisier acide, figuier, grenadiers, lyciet (baie de goji), noisetier, prunellier ou encore des haies commes des ronces qui peuvent être envahissantes mais aussi des petits arbres comme les framboisier, grosellier et les autres espèces de ronces.

Ne commencer pas trop vite

Quand je dis ne commencer pas trop vite je veux dire qu’il ne faut pas planter de trop nombreux plants dès le début. En effet, si vous commencer par planter des variétés trop nombreuses, il sera difficile pour vous de mettre en place votre environnement en permaculture et en même temps vous occuper de vos plantations. 

De plus, il vous suffit seulement de planter les fruits et légumes que vous préférez avant tout pour commencer et pouvoir faire rimer travail et plaisir. Si vous plantez juste pour apprendre vous risquez d’échouer lors de vos débuts et de gaspiller. Vous perdrez alors du temps et de l’argent. Limitez-vous à ce que vous préférez et apprenez déjà à bien produire ces plantes. La permaculture est un travail long et il ne faut pas se dégoûter trop vite en essayant de produire plus que ce dont on est capable.

Faites des semis

Chez MyPermaculture, nous vous conseillons de faire vos propres semis et de ne pas acheter des plants déjà faits. En faisant cela, vous gagnerez en expériences d’une part et d’autre part vous économiserez de l’argent. En effet, pour moins cher vous pourrez produire plus avec des graines plutôt que des plants.

Enfin, avec les graines vous pouvez avoir une meilleure visualisation des variétés que vous choisirez pour votre jardin. Je vous conseille alors plusieurs choses en fonction de vos moyens matériels et aussi financier. Si vous avez une serre, ce qui est l’idéal, il vous suffit d’acheter une/ou plusieurs tables de rempotage pour faire vos  semis. En plus de permettre de faire des semis très tôt la serre vous permettra aussi de faire pousser des plantes qui ne sont pas adaptées à vos régions comme les agrumes par exemple. Enfin, si vous ne pouvez pas vous procurer une serre ce qui est tout à fait normal nous vous proposons une solution. Soit vous vous créez vous-même une mini serre avec une caisse en bois et un vitre en plexiglass. Soit vous pouvez aussi acheter les mini-serres proposées en magasins. Elles sont souvent vendues en plus avec des graines de fruits et légumes appréciés comme la tomate ou encore la courgette.

La permaculture : un début en douceur

Nous vous proposons ici un début en douceur pour ne pas vous dégoûter de cette pratique. Même si, de notre côté, nous considérons qu’il est compliqué de se dégoûter de l’instant de détente qu’offre le jardinage. Ajouté à cela le plaisir de manger ce que l’on produit et de se sentir avoir un impact sur l’environnement. Enfin, vous pouvez également prendre en compte la fierté de savoir se débrouiller seul et être peu à peu plus indépendant. 

Si vous souhaitez avancer plus vite dans votre jardin en permaculture et atteindre vite l’autosuffisance alimentaire, n’hésitez pas à nous contacter pour de plus nombreux conseils et à continuer à lire nos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *