Comment faire un bon compost ?

Comment faire un bon compost ?

Comment faire un bon compost

Le compost est la décomposition des matières organiques  réalisé par le travail d’une multitude de petits organismes vivants et par un apport d’oxygène et d’eau. Faire un bon compost fait partie des bases de la permaculture. Il est essentiel pour le jardin en permaculture peu importe le sol que vous avez chez vous, il peut même grandement améliorer certains types de sols. Il est en réalité simple à faire mais il y a quand même des choses à prendre en compte. Cependant, avant de vous montrez comment faire un bon compost il faut comprendre pourquoi. Le compost a de nombreux avantages et voici les principaux.

Le premier avantages du compost : Sa Fertilité

Le compost est un élément extrêmement fertile. En effet, la transformation opérée dans votre composteur ou vos tas de compost est la même que celle que l’on observe dans les forêts. Tout comme en forêt, les matières qui se décomposent forment du humus qui est un élément riche en nutriments. Ensuite, cette matière peut être récupérée et utilisée dans votre jardin potager.

Il est un essentiel pour améliorer la productivité de votre terre surtout lorsque cette dernière est de nature argileuse ou calcaire par exemple. D’une part, ce dernier peut remplacer le terreau et même l’utilisation d’engrais ce qui vous permettra une économie d’argent considérable. D’autre part, vous pourrez utiliser un engrais qui est biologique et garder votre terre saine. Sachant que la permaculture oeuvre pour une agriculture biologique, le bon compost est bio.

Vous pouvez recycler vos déchets verts et déchets de cuisine

Le compost vous permet de recycler vos déchets organiques qui représentent environ 30% des déchets d’un ménage. En effet, lorsque vous nettoyez votre jardin, que vous tondez ou que vous récupérez les feuilles mortes, cela vous apport de nombreux nutriments pour votre compost. Par ailleurs, la plupart des restes de cuisines sont compostables et nous verrons cela plus loin dans l’article. Comme premier avantage, cela vous évite d’aller à la déchetterie et vous fait économiser du temps et de l’essence. Ensuite, cela vous permet de valoriser toutes ces ressources en libérant du temps aux personnes qui travaillent en centre de tri. Par conséquent, ces personnes ont plus de temps pour traiter des déchets plus polluant pour améliorer un maximum notre environnement. En réalisant un compost chez vous, vous aidez à la fois la société mais aussi votre jardin potager à grandir et à être fertile.

Faire un bon compost permet d'aérer la terre

Une terre bien aérée permettra à vos racines de bien s’engorger d’eau mais aussi de recevoir les nutriments nécessaires à leur bonne santé. En effet, puisque l’eau passe bien dans une terre aérée, les nutriments sont facilement transportés lors des arrosages. De plus, les besoins en oxygène sont aussi facilement satisfait.

 Le compost tire son avantage pour aérer la terre car ce dernier est lui même très léger. De plus, il attire de nombreux vers de terre et ces petits insectes sont une ressources rares pour votre jardin. En effet, en créant des des petits tunnels dans votre sol, ils améliorent d’autant plus l’aération de la terre. Ainsi, les nutriments du compost sont de mieux en mieux  transmis pas les arrosages.

Comment faire un compost ?

Lors de la création de votre compost il faut essayer de faire un équilibrage entre les déchets. Votre compost ne doit pas déséquilibrer les sols sur lesquelles vous le déposerez. De ce fait, essayer d’égaliser votre compost entre les quatre éléments qui le composent. Tout d’abord, les déchets azotés (restes de cuisines, herbe de tonte de pelouse,…). Ensuite, les déchets carbonés (feuilles, broyat,…). Tout cela accompagné d’air et d’eau. Si vous avez cette équilibre, vous obtiendrez un bon compost quel que soit la techniques que vous choisirez parmi celles que nous verrons après.

Que peut-on mettre dans notre compost ?

Le compost n’est pas une simple poubelle dans laquelle on peut jeter n’importe quoi. Ceci n’est pas encore clair pour tout le monde car nous retrouvons encore dans des composts collectifs des déchets qui ne sont absolument pas adaptés. Voici notre liste des choses que vous pouvez jeter dans votre compost.

Déchets de cuisine

– Les épluchures de légumes et de fruits

– coquilles d’oeufs

– cendres (éviter les trop grandes quantités pour ne pas déséquilibrer le compost)

– essuie-tout, papier journal

– marc de café avec son filtre (bio de préférence)

– sachet de thé ou de tisane (* les sachets de thé peuvent être plantés directement dans la terre. Ils repoussent les ravageurs mais aussi les chats qui peuvent confondre votre potager et leur litière leurs excréments qui sont mauvais du fait des maladies qu’ils peuvent transporter.  

– restes de repas : végétaux, pain rassi, laitage

Déchets de jardin

– herbes de tontes
– Branchages, broyats
– Feuilles, reste de fruits ou légumes qui ont pu pourrir.

Les techniques de compostages

A partir du moment où vous respectez l’équilibrage des matières organiques, vous avez deux techniques de compostage qui s’offre à vous. Elle vous permettent d’obtenir pour chacune un bon compost mais possède également des avantages et des inconvénients.

Faire une butte ou un tas de déchet

Il s’agit d’une technique simple. Il suffit de récupérer tous les déchets que vous pouvez récupérer parmi la liste que l’on vous a donné et de les mettre en tas dans votre jardin. Voici les avantages et inconvénients de cette technique

Avantages

Inconvénients

– Pas de problème de volume, vous pouvez empiler beaucoup de déchets à composter aisément.

Peu de temps à consacrer pour l’entretien.

Aération et arrosage fait de manière naturelle.

– Les restes de cuisine ou encore les épluchures de fruits et légumes risquent d’attirer les animaux (rongeurs, chats, chiens…). Il est donc nécessaire de recouvrir vos restes de cuisine avec les feuillages, herbes et autres déchets de jardin afin d’éviter que les animaux rodent autour.

– Dans les régions les plus pluvieuses il vous faudra couvrir votre butte car elle ne doit pas être trop trempée. 

Faire le compost dans un composteur

Pour cela il vous faut votre propre composteur dans votre jardin et le remplir des déchets évoqués un peu plus haut. Les avantages et inconvénients de cette technique sont les suivants :

Avantages

Inconvénients

– Le composteur est parfait pour les petits jardins ou en complément des buttes que vous pouvez disposer un peu partout

– Cela évite que les animaux soient en contact avec les restes de cuisine.

– Nécessite une surveillance plus importante car le compost nécessite d’être arrosé mais aussi aéré pour garder son équilibrage.

comment bien utiliser votre compost

Comme nous avons pu le voir, votre compost peut devenir pour vous une denrée rare car sa fertilité peut aider votre potager à vous offrir une meilleure récolte. Cependant, il y a certaines choses auxquelles il faut faire attention. En effet, il convient à certaines utilisations et pas d’autres. Bien utilisé, il sera un élément très intéressant pour vos plantes et votre sol. 

Attention : Ne pas planter directement dans le compost. Une terre trop riche peut tuer vos plants.

Le compost, efficace pour amender la terre

Dans notre article “Comment connaître la nature de son sol”, nous avons pu voir que certains sols ont régulièrement besoin d’être nourri. Alors au lieu d’utiliser du paillage classique, vous pouvez très bien utiliser le compost qui nourrira parfaitement vos terres. En outre, si vous prenez l’exemple d’un sol argileux, le compost permettra de nourrir mais surtout d’aérer cette terre très compacte. Les vers de terre sont très nombreux et prolifèrent dans un compost, étant les meilleurs amis des jardiniers, ils vous aideront aussi à aérer votre terre argileuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *