Comment connaitre la nature de son sol

Comment connaitre la nature de son sol

Comment connaître la nature de son sol ?

Dans un premier temps, il est intéressant de rappeler une chose relativement important. Votre sol n’a pas une nature propre mais bien plusieurs natures.  Le botaniste Gerard Ducerf dans l’émission Terre à Terre de France Culture, explique plusieurs choses. Votre terrain peut avoir des espaces de terres argileuses mais aussi limoneuses. En effet, personne , ne peut dire sur un terrain de taille moyenne qu’il a un sol d’une seule nature. Mais alors, comment connaître la nature de son sol pour mieux l’exploiter ? La permaculture nécessite une période d’observation relativement importante et cela comprend l’observation de la terre. Nous allons donc voir en quoi le sol a son importance pour les cultures.

connaitre son type de sol

Comment reconnaître le sol argileux

Le sol argileux est tout d’abord un sol lourd et parfois difficile à exploiter pour le reconnaître c’est assez simple. Le sol argileux est dur et difficile à briser ou couper quand il est sec. De plus, le sol argileux sera collant lorsqu’il est mouillé. A nu, vous pourrez reconnaître le sol argileux par des sortes de fissures au sol. Enfin, si vous essayer de travailler le sol argileux vous allez avoir des difficultés pour creuser dès le premier coup de pelle.

avantages du sol argileux

Invonvénients du sol argileux

Un sol argileux sera plein de nutriments et retiendra bien l’eau ce que permettra d’économiser de l’eau. Néanmoins, vous ne pourrez profiter des avantages de la richesse du sol argileux sous certaines conditions. Il vous faudra bien pailler le sol et y apporter des nutriments. De plus il ne faut pas hésiter à y mettre du compost pour que les vers de terre aère la terre un maximum.

Malheureusement, la terre argileuse est très difficile à travailler surtout pour certaines plantes. Il s’aère mal, les racines peinent à s’enfoncer et l’eau peine à s’infiltrer. Enfin, lors de grandes pluie, l’eau peut stagner et pour les plantes ayant besoin de drainage cela peut leur être fatal.

Comment Reconnaître un sol limoneux

Comment reconnaître la nature de son sol quand il est limoneux ? Ne vous en faites pas c’est très simple. La terre limoneuse doit comprendre un faible taux d’argile. De plus, le sol limoneux sera simple à travailler et doux au toucher. Quand la terre limoneuse n’est pas mouillé et peut ressembler à de la poudre mais à ne pas confondre avec les terrains de type sableux.

avantages du sol limoneux

Inconvénients du sol limoneux

Le sol limoneux a de nombreux avantages. Le premier serait le fait que ce sol est très fertile et souvent bon pour la plupart des plantes. En outre, il est facile à travailler et se compacte facilement malgré sa légèreté. De plus, le sol limoneux se réchauffe rapidement dès les premières lueurs de soleil du printemps. Il est donc un terrain favorable à la plantation de multiples végétaux car il regroupe facilité de travail mais aussi fertilité. Enfin, sa perméabilité à l’eau mais aussi à l’air en font l’un des terrains idéals pour la culture de végétaux.

Même si le sol limoneux est un sol de qualité pour la plupart des plantes, il faut faire attention. En effet, il nécessite de l’entretien en le fertilisant. Il est intéressant de le pailler régulièrement été comme hiver pour le nourrir et le maintenir fertile

A noter que le sol limoneux est à arroser d’une certaine manière

– Il faut l’arroser abondamment mais il faut espacer les arrosages.

– Avec un jet doux

Comment Détecter un sol humifère

Ce type de sol est riche en humus d’où son appellation “humifère”. Pour le reconnaître il faut voir avant tout sa couleur. Le sol humifère sera relativement foncé un peu comme un compost. En outre, le sol humifère aura tendance a bien absorber l’eau. Finalement c’est un type de terre très pratique pour la culture de plusieurs végétaux. D’une part, il est remplis de bons nutriments pour vos plantes et d’autre part il s’engorge facilement d’eau. Bien paillé, le sol humifère vous  permettra de produire de nombreux fruits et légumes et tout cela en économisant de l’eau.

avantages du sol humifère

inconvénients du sol humifère

Dans un premier temps, il faut comprendre que le sol humifère est riche en humus. Le humus se produit avec la décomposition organique du sol . Cela correspond à une terre de compost et donc extrêmement riche

De plus, cette terre se réchauffe rapidement ce qui permet un meilleur confort pour les racines de vos plantes. 

Le sol riche en humus est aussi très simple à travailler et ne colle pas.

Enfin, il retient très bien l’eau et avec un bon système d’arrosage sur lequel nous reviendrons, le sol humifère est idéal pour vos plantations.

De manière général, les terrains avec une terre humifère s’apparentant au compost n’ont pas d’inconvénients particulier. Néanmoins, il faut noter un point faibleL’acide contenu dans un le sol de type peut bloquer la culture de certains végétaux

Par conséquent, il est relativement intéressant de mélanger les terres humifères avec des terres d’un autre type. Cela permettrai de recréer un équilibre au niveau de votre terrain. Il est souvent conseillé de mélanger le compost avec de la terre moins riches, il en est alors de même pour le terrain humifère.

Comment savoir si un sol est sableux ?

Le sol sableux n’est pas le type de sol le plus adapté à la majorité des plantes. Ce type de terre peut être utile pour certains végétaux mais il est compliqué d’y faire un potager. Pour reconnaître la terre sableuse, il faut voir son aspect sableux et granuleux. Cette terre est très légère si bien qu’elle est facile à travailler

Avantages du sol sableux

inconvénients du sol sableux

Les terres sableuses sont très facile à travailler. De plus, elle absorbe si bien l’eau qu’elle se draine de manière naturelle. Ce qui est très pratique pour la plantation de certaines plantes grasses.

Cependant, le sol sableux se draine tellement que pour les matières végétales cela n’est pas efficace. En effet, les nutriments ne sont pas retenus. Ceci est d’autant plus gênant que le sol en lui même est pauvre en nutriment du fait de sa nature sableuse.

Comment Détecter un sol calcaire

Souvent perçu comme mauvais le sol calcaire a un aspect blanchâtre. C’est un sol souvent léger qui se réchauffe vite et peut avoir un aspect poudreux quand il est sec. Il peut aussi se reconnaître par d’autres aspects caractéristiques comme les cailloux qui remonte en surface ou encore par des coquelicots.

Avantages du sol calcaire

inconvénients du sol calcaire

Le sol calcaire malgré son apparence rebutante pour la plantation a quelques avantages. Tout d’abord, il se réchauffe relativement vite ce qui est positif pour vos plantes.  De plus, le sol calcaire absorbe bien l’eau tout en la retenant correctement. Enfin, le sol calcaire n’est pas pauvre en nutriment malgré les idées reçues, il est même un terrain favorable pour la décomposition des engrais verts notamment. Pour le jardin en permaculture avec du paillage.

Le sol calcaire a cependant quelques inconvénients auxquelles il faut prendre garde pour bénéficier des ses avantages. Tout d’abord, il faut souvent nourrir ce sol. Avec la permaculture pas de risque puisque qu’il faut savoir imiter la nature et ne jamais laisser un sol à nu. En outre, le sol calcaire se réchauffe vite mais s’assèche aussi très vite en été lors des plus hautes températures.

A noter aussi qu’il faudra préférer les fertilisants verts tel que le classique paillage pour nourrir ce type de sol. Certains fertilisants peuvent être mal assimilés du fait du calcaire. D’autant plus que le paillage permettra de garder plus longtemps l’humidité et empêchera l’assèchement de la terre calcaire.

Repérer de la terre de bruyére

La terre de bruyére est un type de sol particulier que vous ne trouverez pas dans tous les jardin. De nature assez acide, ce sol favorisera la plantation de certains végétaux. Même si son aspect bien noire peut le montrer comme une terre très nourrissantes, elle n’accepte que certains végétaux acidiphiles. En effet, c’est une terre souvent pauvre en minéraux. Elle est souvent formée avec des déchets verts provenant de conifères et c’est une terre souvent à l’ombre. C’est donc une terre particulière que vous trouverez proche de conifères dans la plupart du temps. 

Avantages de la terre de bruyére

Inconvénients de la terre de bruyére

Les avantages de la terre de bruyére sont plus liés directement aux types de plantes qu’elle peut accueillir. En effet, la terre de bruyére n’a pas d’avantages direct mis à part pour les plante appréciant l’acidité. Son aspect acide lui fait à la fois sa force et sa faiblesse. C’est pourquoi, il faut voir que c’est une terre idéal pour certaines plantes et arbustes.

Si on reprend les avantages on comprend que la terre de bruyère est mauvaise pour la plupart des plantes qui n’acceptent pas son taux d’acidité.

Le principal inconvénients c’est que cette terre nécessite que l’on fasse très attention à ce qu’on y plante.

Vous pouvez par exemple planter du camélia, des rhododendrons, des hortensias, de la bruyére, de l’azalée ou encore de la myrtille ( ce qui vous permet d’utiliser la terre de bruyére de manière productive).

Connaitre son type de sol c'est bien mais il faut savoir ce qu'il faut y planter

Vous devez mieux connaître la nature de votre sol maintenant. Maintenant que vous arrivez à déterminer vos différentes terres en fonction de vos espaces, il faut savoir comment l’utiliser. Pour ce faire, n’hésitez pas à vous renseignez sur les différentes plantes que vous pouvez mettre en fonction de vos terre. Savoir comment connaitre la nature de son sol est une bonne chose mais il faut aussi développer vos connaissances en termes de culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *