6 Conseils pour commencer la permaculture

6 Conseils pour commencer la permaculture

6 conseils pour COMMENCER LA PERMACULTURE

La première question que l’on se pose : “Par où commencer la permaculture”. Voilà une question évidente que tout le monde se pose comme j’ai pu me la poser il y a quelques années. A chaque fois, j’ai eu la même réponse, qui pour un hyperactif comme moi a eu le don de me contrarier. Il faut observer. Même si cela ne vous pousse pas à l’action directement, il vous faudra observer. Cela a pour but de mieux connaître vos terrains et travailler en osmose avec lui. Cette étape est essentielle et doit être prise en compte sérieusement pour tout débutant en permaculture. En effet, l’observation est la clef et nous allons pourquoi et comment. 

commencer la permaculture

Observer l'exposition

Pour commencer la permaculture il faut observer l’exposition de votre jardin. Cela peut paraître évident mais l’exposition du soleil tout au long de la journée va êtres essentielle. D’autant plus que le jardin en permaculture se base sur l’économie des ressources. Le soleil est ainsi une ressource à économiser. Il faut alors profiter des moindres minutes de soleil. Cependant observer l’exposition est aussi lié à vos plantes et à vos espaces. En effet, en connaissant votre exposition, vous allez pouvoir mettre vos plantes dans les espaces qui leur correspondent pour se développer. Par exemple, vos pieds de tomates devront être en plein soleil et occuper ces espaces. D’un autre côté, toutes plantes nécessitant moins d’exposition pourrait être dans des espaces moins lumineux. La notion important dans l’observation de l’exposition c’est d’utiliser tous les espaces intelligemment. Si vos pieds de tomates n’ont que le soleil du matin, ils n’auront certainement pas la même vigueur que des pieds en plein soleil.

Observer votre terre

Après le soleil il faut baisser les yeux pour commencer la permaculture et observer la terre. Sur un même terrain vous pouvez avoir plusieurs types de terres. Dans mon potager par exemple, je peux avoir de la terre de bruyère, de la terre très nourrie et légère tel que de la terre humifère  mais aussi de la terre très argileuse. Ainsi, j’ai du m’adapter à ces différents types de terres pour réaliser mon potager en permaculture. L’espaces où j’ai de la terre de bruyère et souvent à l’ombre, j’y ai alors mis des arbustes craignant la chaleur et appréciant cette terre. Ces derniers me permettent d’avoir plus d’insectes dans mon jardin et cela en utilisant des espaces dont je ne me serais pas servi normalement. D’une part, la plantation de cet arbustes va permettre de renforcer la biodiversité de mon terrain et celle de la planète en général en nourrissant certains insectes. D’autre part, cela est un geste qui va permettre l’absorption de C0² et favoriser l’écologie via la plantation d’arbres. Enfin, nous ne pouvons pas voir tous les avantages de cela mais nous pouvons rajouter l’aspect esthétique pour votre jardin. En effet, chez My Permaculture nous avons pour objectif d’une part de vous conseiller pour un jardin productif, bio mais aussi beau !

Repérer les arbres et plantes existantes

Pour commencer la permaculture il faut observer les plantes qui sont déjà sur votre terrain. En effet, les végétaux déjà présents peuvent envoyer des messages importants dans le cadre de la permaculture. De plus, vous pouvez utiliser les arbres ou encore les haies pour offrir des coins d’ombres pour certaines de vos plantes nécessitant d’être à mi-ombre. Pour découvrir un peu plus la nature de votre sol, consulter l’article sur les plantes bio indicatrices qui vous aideront à savoir la nature de votre sol.

Vous pouvez néanmoins être "actif" pour commencer la permaculture

En effet, même si l’observation est un acte selon moi, je peux comprendre votre frustration à ne pas commencer dès maintenant à mettre les mains dans la terre. Pour cela je vais vous apporter quelques conseils que vous pouvez prendre en compte pour améliorer votre début dans la permaculture

équipez-vous

Il est évidemment rare pour toute personnes de ne pas avoir un seul outil de jardinage dans son garage. Cependant, certains outils sont quasi indispensables et vous pouvez consulter notre check list téléchargeable au format pdf pour vos prochaines courses. En effet, vous équipez ne vous oblige pas à directement agir sur votre sol. En vous équipant, d’une part vous laissez le temps à l’observation sans trop vous frustrer. D’autre part, vous allez aussi vous pousser à vous lancer réellement dans l’aventure de la permaculture. En effet, il est souvent plus motivant de se lancer dans quelque chose lorsque vous avez investit une certaine somme (bien qu’elle ne soit pas indécente dans ce cas précis). Enfin, vous équipez vous poussera par avance vous permettra de vous familiarisez avec les outils et à ne pas commencer tel un débutant. Dès que vous commencerez quelques chose sur votre terrain vous ne serez pas interrompu par le besoin d’aller chercher tel ou tel outil.

Commencer à créer votre composte (sans composteur)

Si vous aviez pour habitude d’entretenir vos jardins cela peut être une bonne base pour commencer la permaculture. En effet, les déchets verts tel que les branchages, l’herbe de la tonte, les “mauvaises herbes” (qui sont loin d’en être) peuvent être récupérer pour votre futur compost et cela même sans composteur. En effet, la solution n’est pas forcément esthétique mais elle est efficace si vous n’avez pas encore de composteur. Si vous en avez la possibilité essayer de couper les branches pour ne pas qu’elles soient trop grandes (le broyeur restant la meilleure de solutions, qui est couteuse par contre).

Il vous suffit alors de récupérer tout ces déchets et de les regrouper en tas tout simplement. Essayer de préférence de mettre les déchets les plus long à se décomposer tout en dessous (le bois, les écorces etc.) et de garder pour le dessus les différentes herbes. En laissant un certains temps ces sortes de buttes, vous obtiendrez une matière très bonne pour votre terre pleine de bons nutriments. Cette méthode reprend globalement la technique des buttes en permaculture mais elle est utilisée pour de l’utilisation indirecte. Attention, en fonction de l’humidité et des pluie, votre butes peut mettre plus ou moins du temps à se décomposer. Cependant, cela reste une solution facile, économique et rapide à mettre en place sur votre terrain et se révèle une bonne chose pour commencer la permaculture.

Nous reviendrons sur la notion du compostage sur notre site. En attendant vous pouvez vous renseigner en détail sur le compostage pour mieux comprendre ce processus.

Commencer par imaginer la disposition de vos cultures

Si vous avez une idée de l’exposition de votre jardin et que vous avez des idées de plantes que vous souhaitez planter alors vous pouvez y réfléchir dès maintenant. Il vous suffit de vous faire un plan sur papier de votre jardin et d’imaginer les plantations que vous souhaitez mettre en fonction de votre goût. Ensuite, en fonction des cultures que souhaitez faire, il faudra vous renseigner sur les associations de plantes.

Comprenez la nature

Comme nous avons pu le voir, commencer la permaculture n’est pas si facile et nécessite de comprendre le fonctionnement de la nature. Comme nous le verrons dans de prochains articles, il faut savoir imiter la nature pour être aussi efficace. En attendant, observer, renseignez-vous et expérimenter. Pour débuter, il vous faudra aussi beaucoup de motivations, néanmoins les avantages de la permaculture sont trop nombreux pour abandonner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *